César Franck Les plaintes d'une poupée

Cours de piano: César Franck 

"Les plaintes d'une poupée"

Nous avons sélectionné cette œuvre pour le programme « débutant » (cours 69 à 73) car elle possède certaines particularités assez rares pour les morceaux faciles sur le plan pianistique. Cette pièce permet d’insister sur l’indépendance pianistique des mains : notamment toute la première partie se joue plus fort à la main droite, puis dans les lignes 2 et 3  de la deuxième page la main gauche devient plus forte et domine dans le morceau. « La poupée » de Franck  est également assez intéressante pour le travail sur les altérations (dièse, bémol, bécarre).


 

Sur le plan musical « Les plaintes d’une poupée »  FWV 20 (1965), mélodie pour piano en Sol majeur de César Franck est un exemple parfait d’une œuvre écrite pourtant pour piano, mais qui a les intonations étranges de la musique écrite pour l’orgue. En effet, Franck a commencé sa carrière musicale en tant que pianiste virtuose, puis compositeur et ce n’est que beaucoup plus tard, vers les années 1860, qu’il a commencé sérieusement à étudier l’orgue, progressivement devenant un organiste professionnel. On entendra vraiment résonner dans ce morceau des plaintes et des doléances, et cette sonorité très particulière ne plaira pas à tous les amateurs de piano classique. Cependant elle constitue un très bon exercice pour les débutants sur le plan technique; d’autre part elle permet d’enrichir  et d’élargir le répertoire pianistique.